L’articulation de la hanche est l’une des plus importantes du corps humain, tant pour la stabilité que pour la mobilité. Cependant, diverses pathologies comme l’arthrose de la hanche ou des traumatismes peuvent entraîner des douleurs et une réduction significative de la qualité de vie. Dans de tels cas, l’introduction d’une prothèse totale de hanche (PTH) peut représenter une véritable renaissance pour le patient. Cet article vous guide à travers le processus de cette intervention chirurgicale et explique pourquoi recourir à cette solution peut être une démarche salvatrice.

Comprendre l’arthrose de la hanche et ses conséquences

L’arthrose hanche est une maladie dégénérative caractérisée par l’usure progressive du cartilage de l’articulation de la hanche. Elle peut être d’origine primitive, c’est-à-dire sans cause évidente, ou secondaire à d’autres affections comme des anomalies congénitales, des fractures ou des infections antérieures. Les symptômes habituels de l’arthrose de la hanche incluent des douleurs, une raideur et des difficultés à effectuer les mouvements quotidiens. En effet, la façon dont l’arthrose de la hanche peut progresser peut être déconcertante pour le patient qui se sent de plus en plus limité dans ses activités. Pour en savoir plus sur l’intervention chirurgicale et ses bénéfices, voir ceci.

Quand la chirurgie s’impose-t-elle?

La mise en place d’une prothèse hanche est généralement envisagée lorsque les traitements médicaux ne parviennent plus à soulager les symptômes gênants et que la qualité de vie du patient se trouve sévèrement affectée. L’opération de la hanche devient nécessaire lorsque des examens radiologiques confirment le stade avancé de l’arthrose, où le cartilage est fortement dégradé.

L’intervention chirurgicale : une solution efficace

La pose prothèse totale de hanche consiste à remplacer l’articulation endommagée par des composants artificiels. Cela permet de restaurer la mobilité de l’articulation et d’éliminer la douleur. La chirurgie orthopédique concernant la hanche est aujourd’hui une pratique courante et bien maîtrisée par les spécialistes, notamment les chirurgiens orthopédistes.